Qatar

Combien de temps faut-il pour faire le tour de la Corse ?

Combien de temps pour faire le tour de la corse

 

 

Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet qui ne manquera pas d’éveiller votre curiosité : combien de temps faut-il pour faire le tour de la Corse ? Cette belle île française de la Méditerranée a conquis le cœur de nombreux voyageurs, et pour cause. Avec ses paysages accidentés, ses eaux cristallines et ses charmants villages, la Corse est un paradis pour ceux qui aiment l’aventure, la nature et la culture. Mais combien de temps vous faut-il pour explorer cette île étonnante ? Attachez votre ceinture, mes amis, car nous sommes sur le point de le découvrir !

Tout d’abord, parlons de la taille de la Corse. Avec une superficie de 8722 kilomètres carrés, c’est la quatrième plus grande île de la Méditerranée. Pour donner un ordre d’idée, elle est légèrement plus petite que l’État du Rhode Island aux États-Unis.

Durée recommandée 3 semaines pour découvrir la Corse dans son ensemble en prenant en compte les nombreuses plages et sites archéologiques
Durée minimale 1 semaine de séjour au minimum pour s’acclimater et découvrir les secrets de l’île
Exemple de circuit Circuit Tour de Corse – 15 jours / 14 nuits (Bastia, Cap Corse, Saint-Florent, Calvi, Porto, Ajaccio, Propriano, Porto-Vecchio, Bonifacio)
Temps de trajet
  • 2h entre Ajaccio et Bonifacio
  • 2h40 de Bastia à Porto-Vecchio
  • 2h30 pour rejoindre Calvi d’Ajaccio
Durée du GR20 16 étapes en 16 jours (possible de combiner plusieurs étapes en une journée)

Un tour de Corse en une semaine, possible mais frustrant

Combien de temps pour faire le tour de la corse

Techniquement, il est possible de faire le tour de la Corse en une semaine. Oui, vous avez bien lu, 7 petits jours pour parcourir les 1000 km de côtes de l’île et traverser ses montagnes escarpées. Mais honnêtement, à moins d’être un fan inconditionnel de la voiture et de ne jurer que par les vacances au pas de course, je vous le déconseille fortement. Une semaine, c’est le temps minimum pour un aperçu rapide des principaux sites, mais vous risquez de passer à côté de l’essentiel : l’authenticité d’une île qui se déguste lentement.

Imaginez : vous débarquez à Bastia, direction le Cap Corse pour admirer ses tours génoises et ses villages accrochés à flanc de montagne. À peine le temps de faire quelques photos, hop, on rembarque dans la voiture pour filer vers Saint-Florent et ses plages de rêve. Le lendemain, vous voilà déjà à Calvi, citadelle Gênoise surplombant une baie sublime. Mais pas le temps de flâner, il faut tracer vers les Calanques de Piana et leur décor lunaire, avant de rejoindre Ajaccio pour une courte nuit. Le jour suivant, direction Propriano et Bonifacio, pour un petit tour en bateau dans les grottes marines avant de mettre le cap sur Porto-Vecchio. Il vous restera alors 2-3 jours pour remonter vers Bastia par la côte orientale, en passant rapidement par Corte et sa citadelle au cœur des montagnes…

Vous l’aurez compris, faire le tour de la Corse en 7 jours, c’est comme regarder un film en avance rapide. On en ressort un peu étourdi, frustré, avec l’impression d’être passé à côté de l’essentiel. Alors à moins d’y être vraiment obligé, optez plutôt pour un rythme de voyage plus lent, qui vous laissera le temps de vous imprégner de l’atmosphère si particulière de l’île de beauté.

Lire  Les 7 plus beaux hôtels de Corse en bord de mer

 

 

2 semaines en Corse, le bon compromis pour un premier tour

Combien de temps pour faire le tour de la corse

Pour un premier tour de Corse, sans se presser mais sans pour autant passer des heures dans chaque village, comptez plutôt 2 bonnes semaines. C’est le temps idéal pour parcourir les 4 départements de l’île (Haute-Corse, Corse-du-Sud) en faisant des étapes d’une ou deux nuits dans les sites incontournables.

Itinéraire type pour 2 semaines en Corse

Voici à titre indicatif le genre d’itinéraire que vous pouvez prévoir pour faire le tour de la Corse en 15 jours :

J1-J2 : Arrivée à Bastia, visite de la vieille ville
J3 : Cap Corse, Erbalunga, Centuri
J4 : Saint-Florent et le désert des Agriates
J5-J6 : Calvi et la Balagne (L’Île Rousse, Montegrosso)
J7 : Les Calanques de Piana et Porto
J8-J9 : Ajaccio et les îles Sanguinaires
J10 : Propriano et Sartène
J11-12: Bonifacio et Porto-Vecchio
J13 : Aléria, étang de Diane
J14 : Corte et les gorges de la Restonica
J15 : Retour à Bastia
Bien sûr, cet itinéraire est modulable selon vos envies et vos centres d’intérêt. Vous pouvez choisir de passer plus de temps dans la région d’Ajaccio pour randonner, ou préférer un petit détour par l’intérieur de l’île pour découvrir les splendides gorges du Tavignano. L’essentiel est de se garder un peu de marge pour flâner, se perdre dans les ruelles d’un village, s’arrêter contempler un coucher de soleil…

Distances et temps de trajet en Corse

La Corse n’est pas une île immense, mais les distances sont souvent plus longues que ce qu’on croit. Tout simplement parce qu’avec son relief escarpé et ses routes sinueuses, on ne roule pas aussi vite qu’en Métropole. Alors pour éviter les mauvaises surprises, un petit point sur les distances et temps de trajet entre les principales villes :

Bastia – Ajaccio : 153 km, 2h30
Ajaccio – Bonifacio : 135 km, 2h15
Bastia – Calvi : 112 km, 1h45
Calvi – Porto : 81 km, 1h30
Porto – Ajaccio : 84 km, 1h30
Bonifacio – Porto-Vecchio : 24 km, 0h30
Évidemment, ces temps de parcours sont donnés à titre indicatif, tout dépend de votre conduite et des conditions de circulation. En pleine saison estivale, quand les touristes affluent sur les routes de l’île, il n’est pas rare de voir les bouchons s’égrener en sortie de ville… Pensez donc à bien calculer vos temps de trajet pour éviter le stress inutile.

 

 

3 semaines pour un tour de Corse complet et approfondi

Combien de temps pour faire le tour de la corse

Si vous en avez la possibilité, l’idéal pour faire un tour de Corse sans rien manquer est de prévoir 3 semaines complètes. C’est le temps parfait pour s’immerger pleinement dans l’ambiance de l’île, s’attarder dans les villages de caractère, randonner dans l’arrière-pays et même s’offrir quelques journées de pure farniente sur les plus belles plages.

Avec 3 semaines devant vous, vous pourrez vraiment prendre le temps de découvrir chaque région dans toute sa diversité. Au lieu de faire une simple halte à Saint-Florent, pourquoi ne pas pousser jusqu’au bout du Cap Corse, ce doigt de granit tendu vers la mer, pour découvrir le charme sauvage de Macinaggio ou la tour génoise de Centuri ?

Lire  Les 9 meilleures activités à découvrir à Porto-Vecchio cet été !

Prenez le temps d’explorer la réserve de Scandola en bateau, de vous balader dans la superbe forêt d’Aïtone, de randonner jusqu’à la Spelunca… Et que dire de l’extrême Sud, avec la cité médiévale de Bonifacio perchée sur ses falaises de calcaire ? Vous pourrez vous perdre dans son dédale de ruelles, partir en randonnée sur le sentier des douaniers, vous baigner dans les criques turquoises…

Exemple d’itinéraire sur 3 semaines

Voici un exemple d’itinéraire pour 3 semaines de rêve en Corse, mixant villes, nature et plages :

J1-J3 : Bastia et le Cap Corse (Erbalunga, Centuri, Macinaggio)
J4-J6 : La Balagne (Calvi, L’Île Rousse, Montegrosso, Sant’Antonino)
J7-J8 : Les Agriates et Saint-Florent
J9-J10 : Le Nebbio (Patrimonio, Nonza, Ogliastro)
J11-J13 : Porto, les Calanques de Piana, la réserve de Scandola
J14-J15 : Cargèse et Piana
J16-J18 : Ajaccio et les Îles Sanguinaires
J19-J20 : Propriano et Sartène
J21-J23 : Bonifacio, Porto-Vecchio et l’extrême Sud
J24-J25 : Bavella et l’Alta Rocca
J26-J27 : Corte et le Centru di Corsica
J28 : Retour à Bastia par la côte orientale
Bien sûr, cet itinéraire n’est qu’une suggestion parmi d’autres. Selon vos envies, vous pouvez choisir de passer plus de temps à la plage, de partir sur les sentiers du GR20 ou d’explorer les villages perchés de la Castagniccia. La Corse est une terre de contrastes, qui se prête à tous les styles de voyage.

 

 

Quelle saison choisir pour faire le tour de la Corse ?

Combien de temps pour faire le tour de la corse

La Corse est une destination qui se visite toute l’année, avec des ambiances différentes selon les saisons. Mais pour profiter pleinement d’un tour de l’île, certaines périodes sont plus propices que d’autres.

Printemps et automne, les saisons idéales

Sans conteste, le printemps (avril-mai) et l’automne (septembre-octobre) sont les meilleures périodes pour faire le tour de la Corse. Les températures sont douces, la nature est en éveil, les touristes moins nombreux… C’est le moment parfait pour randonner dans l’Altore, flâner dans les villages perchés, s’attabler en terrasse pour déguster une assiette de figatellu. En avril-mai, les maquis sont en fleur et parfument l’air de senteurs enivrantes. En septembre-octobre, les vignes prennent des teintes flamboyantes et les forêts de châtaigniers se parent d’or et de rouille. Un émerveillement pour les yeux !

L’été, la haute saison touristique

Juillet-août, c’est la pleine saison en Corse, celle des grandes vacances et des touristes par milliers. Les plages sont bondées, les routes encombrées, les prix s’envolent… Si vous tenez absolument à voyager en été, préférez juin ou septembre, c’est déjà plus respirable. Vous profiterez des longues journées ensoleillées sans subir les affres du surtourisme. Car voyager en Corse au cœur de l’été, avouons-le, ce n’est pas l’idéal pour apprécier la quiétude des villages et les panoramas grandioses. À moins bien sûr de vouloir passer ses vacances dans les bouchons ou à jouer des coudes sur la plage…

L’hiver, pour les amoureux de nature et de tranquillité

Contrairement aux idées reçues, la Corse ne s’endort pas complètement en hiver. Certes, de nombreux établissements sont fermés et l’ambiance est à la torpeur, mais c’est aussi un merveilleux moment pour découvrir l’île sous un autre jour. Les journées sont plus courtes mais souvent lumineuses, les températures rarement glaciales, oscillant entre 10 et 15°C la journée. Bien sûr, la baignade n’est plus d’actualité (quoique pour les plus courageux…), mais la Corse hivernale offre d’autres attraits : des randonnées en solitaire dans des paysages façonnés par les vents, des visites culturelles loin de la foule, la chance de partager le quotidien des habitants… Pour peu qu’on se contente d’un hébergement plus simple (gîtes, chambres d’hôtes) et qu’on s’adapte au rythme tranquille des villageois.

Lire  Les 5 meilleurs hôtels pieds dans l’eau en Corse en 2024

 

 

D’autres façons originales de découvrir la Corse

Combien de temps pour faire le tour de la corse

Le tour de la Corse en voiture est un classique, qui permet de découvrir les principales facettes de l’île de beauté. Mais pour les voyageurs en quête d’expériences plus insolites, d’autres options s’offrent à vous.

Le GR20, le mythe de la randonnée en Corse

C’est LE sentier mythique qui fait rêver les randonneurs du monde entier. 180 km à travers les crêtes du massif montagneux de la Corse, des paysages à couper le souffle, des refuges nichés à flanc de montagne… Le GR20 promet un voyage inoubliable au cœur d’une nature préservée. Pour le parcourir en entier, comptez 12 à 15 jours selon votre rythme. Mais vous pouvez aussi choisir de n’en faire qu’une portion, le GR20 Nord de Calenzana à Vizzavona (7-9 jours) ou Sud de Vizzavona à Conca (5-7 jours). Attention tout de même, le GR20 n’est pas une randonnée à prendre à la légère. Avec des dénivelés importants et des portions vertigineuses, il nécessite une très bonne condition physique et un équipement adapté. Mais l’effort en vaut la chandelle, c’est certainement la plus belle façon de découvrir la Corse sauvage !

Le tour de Corse à vélo, pour les cyclistes aventureux

Envie de découvrir la Corse à un rythme plus lent, au plus près des paysages et des habitants ? Alors enfourchez votre vélo et partez pour un tour de Corse cyclotouristique ! Plusieurs itinéraires balisés vous attendent, dont la fameuse “GT20” qui fait le tour de l’île en longeant les côtes. Comptez une dizaine de jours pour boucler les 600 km du parcours, avec des étapes de 50 à 80 km par jour. Pas de panique pour autant, le dénivelé reste raisonnable et accessible à tout cycliste entraîné. Et la récompense est à la hauteur de l’effort : des panoramas grandioses, des villages authentiques traversés au son des cloches, des rencontres chaleureuses avec les habitants… Le vélo offre une expérience unique, à hauteur d’homme, loin de l’empressement des circuits en voiture. Bien sûr, cela demande un peu d’organisation (transport du vélo, hébergements adaptés…), mais de nombreuses agences proposent aujourd’hui des formules clé en main pour vous faciliter la tâche. Certains loueurs disposent même de vélos électriques pour s’affranchir des dénivelés. Plus aucune excuse pour ne pas tenter l’aventure !

5/5 - (1 vote)

Articles récents

Pépites d'exception

Le Diamant du Moment

Nos pépites du moment

Splendia

sur vos prochaines vacances en parrainant vos proches !