Qatar

Voyagez dans le Temps avec ces Sites Historiques et Archéologiques à visiter absolument

great wall of china

Vous êtes passionné(e) d’histoire et de culture ? Vous rêvez de découvrir les traces des civilisations qui ont façonné le monde ? Alors, cet article est fait pour vous ! Nous vous proposons une sélection de sites historiques et archéologiques à visiter absolument, qui vous feront voyager dans le temps et admirer la richesse et la diversité du patrimoine mondial. Suivez-nous dans ce voyage fascinant et laissez-vous émerveiller par ces trésors de l’humanité !

En Europe

L’Europe est un continent chargé d’histoire, qui a vu naître et se développer de nombreuses civilisations. Parmi les sites historiques et archéologiques à visiter absolument, on peut citer :

Stonehenge, en Angleterre

stonehenge

Ce monument mégalithique datant de l’âge du bronze est l’un des plus célèbres et mystérieux d’Europe. Il se compose d’un cercle de pierres dressées, dont certaines pèsent plus de 50 tonnes. Stonehenge est un monument préhistorique situé dans la plaine de Salisbury, dans le comté du Wiltshire, en Angleterre. Il se compose d’un ensemble de structures circulaires concentriques, formées de pierres dressées et reliées par des linteaux horizontaux. Il a été construit en plusieurs étapes, entre 3000 et 1100 av. J.-C., du Néolithique à l’âge du bronze. Son origine et sa fonction restent mystérieuses, mais il pourrait être lié à un culte solaire, à un observatoire astronomique ou à un lieu funéraire. 

Le Colisée, en Italie

Le Colisée

Le Colisée est un immense amphithéâtre situé au centre de Rome, en Italie. Il est le symbole de la puissance et de la grandeur de l’Empire romain. Il a été construit au Ier siècle après J.-C., sous les empereurs Vespasien, Titus et Domitien. Il pouvait accueillir jusqu’à 50 000 spectateurs, qui assistaient aux combats de gladiateurs, aux chasses d’animaux sauvages ou aux reconstitutions de batailles navales. Il est resté en activité pendant près de 500 ans, jusqu’au VIe siècle après J.-C. Il a ensuite été réutilisé pour divers usages, comme des habitations, des ateliers, une forteresse ou une carrière. Il est aujourd’hui en ruine, en raison des dommages causés par les tremblements de terre et le pillage des pierres. Il est l’un des monuments les plus visités et les plus célèbres du monde.

Mycènes, en Grèce

Mycènes

Les Mycènes sont une ancienne cité grecque située dans le Péloponnèse, au nord-est de la plaine d’Argos. Elle fut l’un des centres majeurs de la civilisation mycénienne, qui domina la Méditerranée orientale entre le XVIe et le XIIe siècle avant J.-C. Elle se caractérise par ses fortifications en murs cyclopéens, ses tombes royales, son palais et son trésor. Elle est également célèbre pour son rôle dans la mythologie grecque, comme le royaume du héros Agamemnon, chef des Achéens lors de la guerre de Troie.

En Amérique

L’Amérique est un continent riche en cultures précolombiennes, qui ont laissé des traces impressionnantes de leur savoir-faire et de leur vision du monde. Parmi les sites historiques et archéologiques à visiter absolument, on peut citer :

Machu Picchu, au Pérou

Machu Picchu
Machu Picchu est une ancienne cité inca située au Pérou, sur un promontoire rocheux entre les monts Machu Picchu et Huayna Picchu. Elle fut construite au XVe siècle par l’empereur Pachacutec, qui en fit sa résidence royale et un centre religieux. Elle est considérée comme une œuvre maîtresse de l’architecture et de l’ingénierie inca, avec ses temples, ses palais, ses terrasses agricoles et ses canaux d’irrigation. Elle fut abandonnée au XVIe siècle, lors de la conquête espagnole, et redécouverte en 1911 par l’explorateur américain Hiram Bingham. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983 et est l’une des attractions touristiques les plus populaires du monde.

Lire  Les 10 plus Belles Villes d’Europe à voir absolument

Teotihuacán, au Mexique

Teotihuacan
Teotihuacan est une ancienne cité mésoaméricaine qui se trouve dans la vallée de Mexico, au Mexique. Son nom signifie « lieu où sont créés les dieux » en nahuatl, la langue des Aztèques qui l’ont découverte des siècles après son abandon. Teotihuacan était une ville impressionnante, avec des pyramides gigantesques, comme celle du Soleil et celle de la Lune, qui dominaient l’avenue centrale appelée « chaussée des Morts ». Teotihuacan était aussi un centre culturel et religieux, où l’on peut admirer des peintures murales colorées et le temple de Quetzalcoatl, le serpent à plumes. Teotihuacan a influencé de nombreuses autres civilisations mésoaméricaines, comme les Mayas et les Zapotèques, par son architecture, son art et sa vision du monde. Teotihuacan est aujourd’hui un site archéologique inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et l’un des plus visités du Mexique.

Cliff Palace, aux États-Unis

Cliff palace
Cliff Palace est la plus grande habitation troglodytique d’Amérique du Nord. Elle a été construite par les Ancestraux Pueblos, un peuple qui vivait dans la région du parc national de Mesa Verde, dans le sud-ouest du Colorado, aux États-Unis. Cliff Palace est située dans une alcôve de grès, à flanc de falaise, et compte environ 150 pièces et 23 kivas, des chambres souterraines à usage cérémoniel. Cliff Palace a été occupée entre 1190 et 1300 de notre ère, puis abandonnée pour des raisons mystérieuses. Elle a été redécouverte en 1888 par des chercheurs de bétail. Cliff Palace est un témoignage remarquable de l’architecture, de l’art et de la culture des Ancestraux Pueblos.

En Asie

L’Asie est un continent aux multiples facettes, qui a vu naître et se succéder des civilisations millénaires. Parmi les sites historiques et archéologiques à visiter absolument, on peut citer :

La Cappadoce, en Turquie

cappadoce
La Cappadoce est une région historique située au centre de l’Anatolie, en Turquie. Elle est célèbre pour ses paysages lunaires, formés par l’érosion du tuf volcanique, qui ont donné naissance à des formations rocheuses spectaculaires appelées cheminées de fées. La Cappadoce est aussi riche d’un patrimoine culturel et religieux, qui témoigne de son passé millénaire. On y trouve notamment des villes souterraines, comme Derinkuyu, qui servaient de refuge aux populations menacées, des églises rupestres ornées de fresques byzantines, comme celles du musée en plein air de Göreme, ou encore des villages troglodytiques, comme Uçhisar. La Cappadoce est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985.

Les temples d’Angkor, au Cambodge

les temples d'angkor
Les temples d’Angkor sont les vestiges de l’ancienne capitale de l’empire khmer, qui s’étendait du IXe au XVe siècle sur une grande partie de l’Asie du Sud-Est. Ils sont situés dans la province de Siem Reap, au nord-ouest du Cambodge, près du lac Tonlé Sap. Les temples d’Angkor sont réputés pour leur beauté et leur diversité architecturale, mêlant influences hindouistes et bouddhistes. Parmi les plus célèbres, on peut citer Angkor Vat, le plus grand monument religieux du monde, le Bayon, orné de visages souriants, ou encore Ta Prohm, envahi par la végétation. Les temples d’Angkor sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992 et attirent des millions de visiteurs chaque année.

Bagan, en Birmanie

bagan
Bagan est une ancienne ville et un site du patrimoine mondial de l’UNESCO situé dans la région de Mandalay, au Myanmar. Du IXe au XIIIe siècle, la ville fut la capitale du royaume de Bagan, le premier royaume qui unifia les régions qui constitueront plus tard le Myanmar. Bagan est célèbre pour son paysage sacré, qui présente un éventail exceptionnel d’art et d’architecture bouddhiques. On y trouve des milliers de temples, de stupas, de monastères et de lieux de pèlerinage, ainsi que des vestiges archéologiques, des fresques et des sculptures. Bagan témoigne de la tradition culturelle bouddhiste de l’accumulation de mérites, et de l’apogée de la civilisation de Bagan, quand le site était le centre d’un empire régional.

Lire  Top 10 des Destinations en Last Minute pour la Toussaint

Au Proche et Moyen-Orient

Le Proche et le Moyen-Orient sont considérés comme le berceau de la civilisation, où sont apparues les premières formes d’écriture, d’agriculture, d’urbanisme et de religion. Parmi les sites historiques et archéologiques à visiter absolument, on peut citer :

Pétra, en Jordanie

pétra
Pétra est une ancienne cité située dans le sud de la Jordanie, creusée dans la roche par les Nabatéens, un peuple nomade qui a fondé un puissant royaume entre le IVe siècle av. J.-C. et le Ier siècle apr. J.-C. Pétra était une ville prospère, carrefour des routes commerciales entre l’Arabie, l’Égypte, la Syrie et la Méditerranée. Elle était célèbre pour ses monuments impressionnants, comme le Khazneh (le Trésor), le Deir (le Monastère) ou le Théâtre, qui témoignent de l’influence des cultures grecque et romaine sur l’art nabatéen. Pétra a été abandonnée progressivement après des séismes et l’essor du commerce maritime. Elle est restée longtemps cachée au monde occidental, jusqu’à sa redécouverte en 1812 par l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt. Pétra est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985 et fait partie des sept nouvelles merveilles du monde depuis 2007.

Les pyramides de Gizeh, en Égypte

gizeh
Les pyramides de Gizeh sont des monuments funéraires édifiés par les pharaons de l’Ancien Empire égyptien, entre le XXVIe et le XXIIe siècle av. J.-C. Elles sont situées sur la rive ouest du Nil, à proximité du Caire, en Égypte. Les pyramides de Gizeh sont au nombre de trois : la pyramide de Khéops, la plus grande et la plus ancienne, qui mesure 146 mètres de hauteur et qui est considérée comme l’une des sept merveilles du monde antique ; la pyramide de Khéphren, qui mesure 136 mètres de hauteur et qui est surmontée d’un pyramidion en granit ; et la pyramide de Mykérinos, la plus petite et la plus récente, qui mesure 62 mètres de hauteur. Les pyramides de Gizeh font partie d’un vaste complexe funéraire, qui comprend également le Sphinx, une statue monumentale à tête humaine et à corps de lion, ainsi que des temples, des mastabas et des nécropoles. 

En Afrique

L’Afrique est un continent aux multiples richesses culturelles, qui a connu des civilisations brillantes et originales. Parmi les sites historiques et archéologiques à visiter absolument, on peut citer :

Volubilis, au Maroc

volubilis
Volubilis est une ancienne ville romaine située au nord du Maroc, près de Meknès et de Moulay Idriss. Elle fut fondée à l’origine par les Berbères, puis devint la capitale du royaume de Maurétanie sous le règne de Juba II. Elle fut ensuite intégrée à l’empire romain et connut une période de prospérité du Ier au IIIe siècle apr. J.-C. Volubilis était un centre économique et culturel important, qui bénéficiait du commerce de l’huile d’olive, du blé et des animaux sauvages. Elle possédait de nombreux monuments, comme le forum, le capitole, la basilique, les thermes et les temples, ainsi que des maisons richement décorées de mosaïques. Volubilis fut abandonnée progressivement après le retrait des Romains au IVe siècle et le développement de l’islam au VIIIe siècle. Elle fut ensuite pillée et endommagée par un tremblement de terre au XVIIIe siècle. Volubilis est un site archéologique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997.

Lire  Les 10 meilleures destinations pour un city break en Europe en 2024

Le Grand Zimbabwe, au Zimbabwe

le grand zimbabwe
Le Grand Zimbabwe est un site archéologique situé dans le sud-est du Zimbabwe, qui témoigne de l’histoire et de la culture du royaume du Zimbabwe, qui s’étendit du XIe au XVe siècle. Le Grand Zimbabwe était la capitale de ce royaume, qui contrôlait le commerce de l’or, de l’ivoire et du cuivre dans la région. Le site se compose de trois ensembles principaux : l’Ensemble de la colline, qui était le centre politique et religieux du royaume, où se trouvaient les résidences royales et les sanctuaires ; le Grand Enclos, qui était une vaste enceinte elliptique entourée d’un mur monumental, où se trouvait probablement la résidence de la reine ; et les Ruines de la vallée, qui étaient des habitations dispersées dans la plaine environnante. Le Grand Zimbabwe est célèbre pour son architecture en pierre sèche, qui utilise des blocs de granit taillés et assemblés sans mortier. 

 

En Océanie

L’Océanie est un continent aux paysages variés, qui a été peuplé par des migrations successives depuis l’Asie du Sud-Est. Parmi les sites historiques et archéologiques à visiter absolument, on peut citer :

Nan Madol, en Micronésie

nan madol

Nan Madol est un site archéologique situé dans l’océan Pacifique, au large de l’île de Pohnpei, dans les États fédérés de Micronésie. Il s’agit d’un ensemble de plus de 100 îlots artificiels, construits à partir de blocs de basalte et de corail, qui abritent les vestiges d’une cité médiévale. Nan Madol fut le centre cérémoniel et politique de la dynastie des Saudeleur, qui régna sur Pohnpei du XIe au XVe siècle. Le site présente des monuments impressionnants, comme des palais, des temples, des sépultures et des habitations, qui témoignent du savoir-faire et de la culture des habitants de l’époque. Nan Madol est surnommé “la Venise du Pacifique” en raison des canaux qui relient les différents îlots.

5/5 - (1 vote)
Site Web | Plus de publications

Articles récents

Pépites d'exception

Le Diamant du Moment

Nos pépites du moment

Splendia

sur vos prochaines vacances en parrainant vos proches !